Cliquez sur un livre pour en savoir plus :

Crujidos de arena

En esta obra, los granos de arena crujen, se deshilachan por capricho del viento y se recomponen para escribir nuevos relatos. El desierto es un libro inacabado. Una especie de palimpsesto, ese antiguo pergamino que se borraba para inscribir encima un texto nuevo. Trece relatos. Empieza por una palada de granos finitos: escenas corrientes y enternecedoras de la vida del oasis con relatos como Tamat, El argán y Bolero. Más adelante, la arena fluye y se cristaliza. Aparecen los conflictos de la civilización y de la cultura en los relatos Oasis y Antes del mar. Y el viento sigue soplando en las profundidades del desierto, arrastrando consigo la muerte; es el relato del Jerbo azul. Algo más allá, la descarga de arena y las losas gigantescas de fósiles atrapan a los hombres: se trata de Los ibis calvos y el terrorismo. En lo alto, las nubes engordadas de polvo mineral se funden sobre la aldea con su soplo cargado de angustia: el relato de Khadija y la esclavitud moderna. Tras la tormenta, se escucha el despertar de la fauna del desierto: una fábula sobre el discurso político con Las currucas parlanchinas. Prisioneros siempre de la inmensidad árida, los hombres huyen de la miseria: se trata de Moussa y la inmigración. Cegados por sus ídolos y sus maestros, se abocan a la masacre: Call of Duty. La historia y la sabiduría prometida de la nada se salvan de la ignominia: es Yéya. La obra se cierra sobre su propio acmé, un infortunio opaco en el que el hombre se hunde, con el relato Soy yo. Palabras, arena y emociones para atreverse con estos relatos de aventuras, ilustrados de esperanza y amor. He escrito «Crujidos de arena» para tratar con delicadeza temáticas duras y complejas que atravesamos en la actualidad.

Sand Tales

This is a collection of eleven short stories, whose common theme is the sand or the desert. The first two: Tamat and The Argan Tree, present us ordinary and touching representations of oasis life, followed by two others: Oasis and Before the Sea, in which scenes reminiscent of everyday life are affected by the conflict of civilisations and cultures. Our journey then takes us from the desert to the heart of the modern world and its scourges: nuclear issues and colonialism with The Blue Jerboa; terrorism with The Bald Ibises. These are followed by The Twittering Warblers, a fable on political discourse. Modern slavery is also evoked in Khadija, as is immigration in Moussa, and 21st century barbarity with Call of Duty. The book ends with Bolero, a more personal and lyrical narrative.

Le Français par les films

« Astérix & Obélix: Mission Cléopâtre », Les 400 Coups, « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain», « Bienvenue chez les Ch’tis », « Intouchables », « Jean de Florette », « Manon des sources », Les Visiteurs, « Un sac de billes»

Le FLE par les histoires courtes

A partir de 7 textes composés de 140 à 260 mots l'auteur propose ce recueil formaté pour le FLE, avec questions et propositions de réponses.

Béziers,à Contre-Allées

Au Plateau des Poètes, on découvre une pauvre femme. Elle a perdu son grand amour. Et sa foi dans la parole donnée lui vaut un renouveau inattendu. Au Café de Plaisance, Pablo, le taciturne, comprend ce que la force intérieure peut révéler. Puis aux galeries Lafayette, Wanglen, petite fille muette, trouve enfin les premiers mots du grand livre de la vie. On échappe de peu à la catastrophe au Capiscol. Place de la Madeleine, Bernard trouve un peu de paradis et un gros bout d’enfer. Depuis Guantanamo, l’ancien élève du Lycée Henri IV rêve de prononcer son discours de rédemption. Et, rue Saint Aphrodise, José le vieux gitan, est en proie, une ultime fois, à la gendarmerie. Plus loin, aux arènes, Julio affronte son dernier taureau. Puis au cimetière Vieux, les gisants amoureux de la liberté quittent leur repos éternel. Ils se réveillent joyeusement pour entrer dans la ville. Enfin Fleur, l’employée du Lida Market situé en périphérie, illumine Florian de sa grâce innocente. Pour finir, Claude, l’enfant de l’ovalie disparaît subitement alors que sa princesse continue à le chercher et l’aimer désespérément.

Crissements de sable

Cela commence par une pelletée de grains tous fins : des scènes ordinaires et touchantes de la vie oasienne avec les nouvelles Tamat, L’arganier et Boléro. Puis le sable s’écoule et se cristallise. Les conflits de civilisation et de culture apparaissent avec les nouvelles Oasis et Avant la mer. Et le vent souffle encore dans le désert et transporte aussi le trépas, c’est la nouvelle Gerboise bleue. Plus loin, les bordées de sable et les dalles géantes de fossiles piègent les hommes : c’est Les Ibis chauves et le terrorisme. Tout en haut, les nuages gorgés de poussières minérales fondent sur la ville avec leur souffle de tourments : c’est la nouvelle Khadija et l’esclavage moderne. Après la tempête, on entend la faune du désert qui se réveille : suit une fable sur le discours politique avec Les Fauvettes babillardes. Toujours prisonniers de l’immensité aride, les hommes fuient la misère : c’est Moussa et l’immigration. Aveuglés par leurs idoles et leurs maîtres, ils se massacrent, c’est Call of Duty. L’histoire et les savoirs promis au néant sont sauvés de l’ignominie : c’est Yéya. L’ouvrage se clôt sur l’acmé, un malheur opaque où l’homme s’enlise, avec la nouvelle : Je suis.

Le Français par la peinture

Vous allez effleurer maintenant les 19e et 20e siècle jusqu’à nos jours, en visitant les différents mouvements littéraires et artistiques à travers des artistes parfois méconnus, ou plus souvent célèbres et que j’affectionne particulièrement : Gustave Courbet, Camille Pissarro, Paul Gauguin, Suzanne Valadon, Henri Matisse, Francis Picabia, Nicolas de Staël, Pierre Soulages, Yves Klein et Hervé Di Rosa.

Anthologie de poèmes chansons

Cette anthologie collectionne les 18 morceaux choisis suivants : 1. Chanson d’automne, Paul Verlaine, mis en musique et interprété par Léo Ferré ; 2. La complainte du petit cheval, Paul Fort, mis en musique et interprété par Georges Brassens ; 3. Sensation, Arthur Rimbaud, mis en musique et interprété par Jean-Louis Aubert 4. Chez la fleuriste, Jacques Prévert, Gymnopédies de Erik Satie, lecture de Jean-Paul Faure 5. Liberté, Paul Eluard, interprété par les Enfoirés dans le cadre des Restos du cœur 6. Que serais-je sans toi, Louis Aragon, mis en musique et interprété par Jean Ferrat 7. Le Serpent qui danse – Charles Baudelaire mis en musique et interprété par Serge Gainsbourg 8. Si tu t’imagines – Raimond Queneau interprété par Juliette Greco 9. Chanson – Victor Hugo, interprété par Françoise Hardy 10. L’amour tombe des nues – Robert Desnos, composé et interprété par les Têtes raides 11. Heureux qui comme Ulysse - Joachim du Bellay interprété par Ridan 12. Le déserteur – Boris Vian, interprété par Serge Reggiani 13. N’écris pas – Marceline Desbordes-Valmore, composé et interprété par Julien Clerc 14. Est-ce ainsi que les hommes vivent – Louis Aragon, musique de Léo Ferré, interprété par Bernard Lavilliers 15. Saltimbanques – Apollinaire composé par Serge Bessière et interprété par Yves Montand 16. Ballade à la lune - Alfred de Musset composé par Georges Brassens et interprété par Maxime Le Forestier 17. Chanson des villes - René Char composé et interprété par Hélène Martin 18. Etranges étrangers - Jacques Prévert composé et interprété par André Minvielle